Son rôle sera 'public' non pas 'politique — Brigitte Macron

Regolare Commento Stampare

Brigitte Macron est même sollicitée pour devenir la marraine du bébé panda qui vient de naître au zoo de Beauval, pour le plus grand bonheur des photographes!

Ce souhait était déjà connu de tous puisque cela faisait partie de la campagne d'Emmanuel Macron à la présidentielle de 2017. J'en profite pour lui faire passer un message: "Brigitte, vous avez séché les défilés de haute couture, mais venez à ceux du prêt-à-porter en septembre", a ainsi déclaré dans une interview au magazine féminin celle qui se prépare à fêter ses 60 ans. Emmanuel Macron ayant beaucoup calqué sa communication sur le modèle de Barack Obama, il n'est pas étonnant de le voir enclin à importer en France le statut de la "First Lady" américaine. Le président souhaitait ainsi dénoncer une certaine hypocrisie française, tout en précisant qu'elle ne serait pas " rémunérée par le contribuable ". "Je souhaite qu'un cadre soit défini et je demanderai qu'un travail soit conduit en la matière (...) il faut que la personne qui vive avec vous puisse avoir un rôle, qu'elle soit reconnue dans ce rôle" avait alors expliqué le candidat Macron. Pour finir, Brigitte Macron fera officiellement son entrée sur le site web du palais présidentiel sous la forme d'un onglet qui permettra notamment au "Français d'écrire à la première dame". Elle se rapproche aujourd'hui des 300.000. "Brigitte Macron dispose à l'heure actuelle d'une équipe de deux à trois collaborateurs, ainsi que de deux secrétaires et deux agents de sécurité et cela est suffisant", a indiqué Thierry Paul Valette, fondateur d'Egalité nationale, un mouvement de lutte contre la corruption, auteur de la pétition. La compagne du président bénéficie d'un bureau, un cabinet et un service de protection, la rémunération de ses collaborateurs sortant directement de la poche de l'Élysée.

"Quelle belle nouvelle que son arrivée à l'Élysée!". La précision de l'Élysée est intervenue alors que plus de 285.000 internautes avaient déjà signé, hier après-midi, une pétition hostile à la reconnaissance de tout "statut particulier " pour la femme du chef de l'État, même si l'entourage de Brigitte Macron a nié un lien quelconque. "On nous répète bien ici qu'il s'agit d'une charte et non d'un statut officiel pour la première dame". Des clarifications devraient également être apportées sur le budget qui lui sera alloué. A l'instar de ce qui se passe en Allemagne, le journal La Croix rappelle qu'outre-Rhin, aucun statut n'est attribué à l'époux d'Angela Merkel et que celui-ci se montre extrêmement discret.